Plaisirs podcastiens du WE

J’en avais déjà parlé je ne sais plus où, je suis depuis des années un grand fan de podcast et de replay : je trouve que ces possibilités de choisir les émissions que l’on veut regarder ou écouter, quand on veut, où on veut, révolutionne vraiment la façon de consommer du contenu.

En fait, je me rend compte que je ne consomme à peu près plus jamais de contenu “broadcasté”, sauf dans la voiture où j’écoute la radio (vous savez, des radios bavardes bien assomantes… Mes enfants ne me disent pas merci !)

J’ai trois favoris qui m’accompagnent les week-end, les voici :

On refait le Mac

Rendez-vous incontournable pour les fans de la marque à la pomme, On refait le Mac est un podcast vidéo de journalistes discutant ensemble des nouveautés du moment. Le ton est léger et agréable, les intervenants intéressants, il faut s’intéresser à Apple pour y trouver un intérêt, mais un vrai podcast au succès mérité !

Accéder au site de l’émission

Arrêt sur images

L’émission de Daniel Schneidermann a réussi son passage de la TV (sur France5, le dimanche midi) vers Internet. La ligne éditoriale est parfois un peu floue (l’émission ne parle t’elle vraiment que de la forme des couvertures médias ? Les débats glissent souvent sur le fond, de manière assez inévitable lorsqu’on parle d’actualité brûlante. Néanmoins, les débats restent intéressants et les invités sont souvent judicieux. Attention, l’accès est payant !

Accéder au site de l’émission

Médiapolis

Le thème est assez proche d’Arrêt sur Images, mais le ton est assez différent. Le duo Olivier Duhamel/Michel Field fonctionne très bien, et l’émission est devenue très intéressante pour avoir une “relecture” de l’actualité politique du moment avec un angle un peu différent et original. Il s’agit d’une émission de radio, diffusée sur Europe1, et podcastée sur le site de la station.

Accéder à l’émission

Bonus : Tous les enfants de parents intellos ont en souvenir ces dimanche soir où résonnait le générique du “Masque et la Plume“, l’incontournable émission critique de France Inter. Dingue comme cette émission est maintenant dans l’inconscient collectif, pour certains c’est une émission culte, pour d’autre c’était le signal qu’il fallait faire le cartable avant de déprimer en attendant le lundi matin…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *