Le non-débat

J’ai assisté avant hier à l’ersatz de débat, sur France2, entre Jean-Luc Mélenchon et Marine Le Pen. Cette dernière ayant décidé de ne pas débattre, jugeant son adversaire pas assez crédible, cela a donné un grand moment de télé… et un terrible moment pour la politique de notre pays.

Je ne sais pas si c’est moi qui suit plus cynique ou désabusé, mais cette campagne électorale me parait voler encore plus bas que les précédentes : communication caricaturale, idées minimalistes…  Mais là, ce refus d’un débat démocratique c’était de l’inédit, et pas dans le bon sens…

Le pire, c’est que j’ai du mal à voir comment l’un des deux a pu sortir “grandi” ou vainqueur d’un tel épisode :

  • Marine Le Pen s’est montrée cynique et bien peu démocrate
  • Jean-Luc Mélenchon n’a pas vraiment profité de son temps de parole, glissant comme il en a trop souvent l’habitude dans un emportement et une colère qui ne le grandissait pas…

Je ne dis pas que je suis déçu, je n’attendais pas grand chose de ce débat… mais on a franchi ce soir là une nouvelle étape dans la dégringolade du débat public… Triste.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *