Bye Facebook

Je me suis surpris ces derniers jours à me documenter pour procéder à une désactivation de mon compte Facebook. Etat de mes cogitations du moment…

Il parait que les vagues de désinscription s’amplifient depuis que Facebook a sorti sa nouvelle version… Et, honnêtement, je le comprend.

Ce qui, j’en étais persuadé, pouvait ressembler à un bug semble être une fonction délibérée : lorsqu’on voit défiler les activités de nos « amis » en temps réel en haut à droite de la page, on peut accéder via ce module à des pages auxquelles je ne suis absolument pas censé avoir accès !

Un exemple :

  • On publie un statut sur un compte Facebook privé, blindé, auquel je n’ai absolument pas accès car il n’est pas dans mes amis
  • Mais j’ai un ami qui est ami avec ce compte, et qui donc peut voir ce statut
  • S’il « aime » ce statut, je vois apparaître l’info « mon ami X aime le statut de Y »… Bon, ça, soit
  • Mais surtout, si je passe la souris sur cette info… je vois apparaître le statut en question, avec l’intégralité des commentaires, etc…!

Et il n’y a absolument aucun moyen de s’en protéger ! Je vois passer des infos style « faites telle et telle manip pour protéger mes données », mais en fait ça consiste juste a enlever à la main ses amis de cet affichage en temps réel. En gros, on demande a ses contacts de « fermer les yeux », mais on ne bouche en aucun cas ce qui m’apparait personnellement comme une méga grosse faille…

Mise à jour : ce problème semble avoir (quand même) été corrigé. Débug ou retour en arrière… Toujours est il que cette faille n’est plus..jusqu’à la prochaine ! Mais le reste de mes réflexions reste vrai…

Bref, ça a été un peu la goutte d’eau pour moi, qui me posait déjà pas mal de questions :

  • je me suis complètement pris à cette « drogue », mais en même temps j’en perçois de plus en plus les mauvais aspects, le côté très « voyeur » qu’amène le fait d’avoir sous les yeux les activités de tous ses contacts
  • je crois que j’aimerais bien ne pas complètement désespérer de la nature humaine, et pour cela je pense qu’il serait mieux que j’arrête de voir le comportement de certains, à flatter et être gentil en façade, pour complètement démolir par derrière, mais un « par derrière » qui reste visible ! C’est peut être se fermer les yeux, mais à un moment donné je crois vraiment qu’il vaut mieux entretenir une certaine naïveté vis à vis des gens plutôt qu’une aigreur grandissante
  • et d’une manière plus générale, je trouve de plus en plus que cette « hypercommunication » nuit au final au vrai relationnel. On ne rencontre plus les gens « en vrai », et quand on les voit, c’est pour ce dire « bah rien de neuf, tu sais déjà tout par Facebook ! »

Et puis, il y a aussi, je dois bien l’admettre, cette notion de rétention d’information qui m’embête de plus en plus. Le présent blog est très modeste, mais je sais que les données m’appartiennent et ne seront exploitées par personne. Quid de mes données Facebook, des photos que je bien y mettre, etc ? Je ne sais pas.

D’avoir réactivé ce blog, outre le plaisir retrouvé de l’écriture, me fait dire aussi que je préfère encore ce mode de diffusion, explicitement « public », plutôt que de jouer sans cesse avec des paramètres de sécurité qui changent tout le temps, afin de doser post après post le degré de confidentialité que je veux bien y donner. Là, tout est public, et je n’ai pas d’autres alternatives. Soit j’assume ce que j’écris, soit je ne l’écris pas. Point.

Et puis je sais que ceux qui viennent sur le blog y viennent délibérément. Je ne « pousse » pas l’info vers eux. Ils ont envie à un moment donné d’avoir des nouvelles de moi, contrairement à Facebook où l’on est gavé en permanence de news sur les autres.

Je n’ai finalement pas clos complètement mon compte Facebook. Je me contente de beaucoup moins l’utiliser. De limiter le voyeurisme. De préférer voir mes amis « en vrai ». Et de continuer ce travail d’écriture, qui me fait énormément de bien, sur ce blog. Une sorte de « préférer un petit chez soi plutôt qu’un grand chez les autres ! »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.