Se cacher d’être juif dans un bus à Paris en 2006

Un post un minimum sérieux au milieu de tout ce fatras que devient mon blog en ce moment…

J’ai pas mal hésité avant de pointer sur cet article, mais je ne peux pas faire autrement : ça se passe ici

Comme parfois dans ce genre de situations, je me sens submergé par plein de réflexions diverses sans parvenir à y mettre de l’ordre ou a en tirer des conclusions… Je vous donne donc le tout en vrac :

  • décidément, je ne suis pas près d’aimer l’ambiance autour du foot (ça me rappelle ce billet que j’avais écrit il y a un an)
  • encore une fois, le phénomène “blogs” fait ressentir cruellement le décalage entre ce qu’on voit/lit aux infos, et les témoignages des quidam
  • j’ai peu d’occasions de m’en souvenir, mais mon nom laisse peu d’ambiguité sur une partie de mes origines (eh non, je ne suis ni d’origine marocaine, ni du cantal, bien que j’ai tout fait pour vous le faire croire !!)
  • les footeux de ce genre sont tellements abrutis qu’ils haïraient de toute manière de la même façon les supporters du bled d’à côté, mais là ça rappelle tellement d’éléments de notre histoire passée que ça ne peut que faire froid dans le dos
  • tout ça n’a malheureusement pas grand chose à voir avec le foot, et je plains ceux qui ont un vrai amour de ce sport et qui doivent être tout autant atterré que moi par ces comportements et ces détournements d’événements
  • les blogs “pro-israélien” m’agacent souvent par leur manque d’impartialité et parfois leur côté “on est un peuple martyr”, mais là on ne peut qu’être bêtement abasourdis sans aucun second degré possible par les faits ici relatés
  • le côté “drapeaux déployés” laisse quand même à penser qu’il y a une sacrée organisation derrière celà, et pas simplement des étroits du front au ventre tendu à se péter de bière bon marché
  • j’ai tellement lu d’articles et de propagande “anti arabe” (que je n’ai pas envie de pointer ici… vous ferez l’équilibre de cet article vous même) que j’arrive pas à m’enlever de la tête le côté “c’est toi qui a commencé / non c’est toi” du conflit israélo/palestinien, puisque c’est de celà qu’il s’agit
  • l’ironie de l’histoire est quand même que deux des buts marqués par l’équipe de Tel Aviv… l’ont été par des joueurs d’origine arabe… Pour peu qu’on arrive a trouver de l’ironie dans tout ça

Consternant…

(update) Je rajoute le commentaire qu’a mis mon amie Karine sur le blog en question ; merci Karine pour la note un peu plus positive :

Je suis professeur de français dans un lycée professionnel situé “en milieu difficile”, entendez par là que la majorité de mes élèves sont issus de l’immigration allez, lâchons le mot se sont des “Arabes”. J’enseigne depuis 10 ans et mes mômes j’ai appris à les aimer, à les comprendre et cela me tient d’autant plus à coeur que j’ai grandi moi aussi dans des cités semblables aux leurs, sauf que les miennes étaient situées en bordure de la Méditerranée. Si j’ai grandi dans les “quartiers” au milieu des minots c’est parce que mes grands- parents sont arrivés du bled, en 1950. Pour eux c’était un retour au pays…ce pays qui les avait chassé quelques années plus tôt en leur confisquant tous leurs biens parce que leur nez” était trop saillant et leur profil pas arien du tout…

L’étoile jaune de ma grand -mère je la montre à mes élèves: pas un ne m’a traité de sale juive,(ni même de sale prof), pas un seul ne ricane lorsque je leur fait visionner “nuit et brouillard”, je n’ai jamais eu la visite de “grands frères” lorsque je doit sévir envers l’un d’eux…peut-être est ce parce que je prends du temps (oui oui madame Royal je fais bien mon travail de fainéante…mais c’est un autres débat) parce que j’écoute toutes leurs remarques même les plus haineuse et que je discute loonguement avec eux et que j’apprends aussi d’eux (notamment l’arabe qu’ils persévèrent à vouloir me faire parler) et que je me souviens que c’est parce qu’il y avait de bonnes âmes au bled que j’ai pû naître un jour…

Je refuse de croire que l’entente des peuples est impossible, je refuse de croire que la religion est une barrière, je refuse d’entendre que ma fille ne pourra pas s’unir un jour avec un arabe! Je refuse aussi le silence sur ces faits mais pour cela il faudrait avoir des politiques qui ne refusent pas de se mouiller et de mettre des mots sur ces fléaux et qui ne se contentent pas de refiler “le bébé” aux profs et aux éduc avec les notes des recteurs expliquant le devoir de mémoire, parce que c’est loin d’être suffisant!

Je ne sais pas si LA solution c’est l’enseignement et l’éducation mais je suis convaincue que c’est un des fondements pour réussir à vivre en une communauté multi-culturelle et “multi-religieuse”.

J’aime à croire que je connaitrai un jour le Liban libre, que je me rendrai à Jérusalem pour prier et honorer mes arrières grands-parents morts dans la shoah, que je pourrai faire correspondre mes élèves avec une classe palestienne sans subir les foudres de ma hiérarchie…Et pour que cela se réalise, avec mes maigres moyens mais toute ma conviction je vais encore relever mes manches et instruire mes “sales arabes” d’élèves avec toute ma conviction de juive crochue!

Bien à vous…

One Comment

  1. Répondre
    karine 28 novembre 2006

    pitié oubliez que je suis prof de français quand vous croisez mes fautes d’orthographe!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *