Basculer de l’autre côté de la force

Réunion importante au boulot cet après midi, sur le thème “open source ou pas” ?

Que je vous explique le contexte : une des activités principales de notre entreprise a été jusqu’ici de vendre une application qui a été développée par Yoan, mon collègue et associé. Ce mode de commercialisation nous a convenu pendant les quelques mois de lancement : cela a permis de compléter la période de R&D initiale par des améliorations faites “au fil de l’eau”, au fur et à mesure des besoins du client. Nous (enfin, surtout Yo…) sommes ainsi parvenu à un produit vraiment satisfaisant, construit vraiment selon les vrais besoins du client, et qui a été “validé” à plusieurs reprises lorsqu’on nous l’avons inclus dans les devis.

Et donc, au bout d’un peu plus d’un an de travail sur ce qui est devenu un produit, pour en faire un produit vendable et qui se vend relativement bien…. Nous décidons de le rendre public, et donc à priori…gratuit ! Coup de folie ? Excès d’alcool fort ? Je vais tenter, sur quelques articles, de détailler ce qui a pu amener a cette prise de décision….

1) Les limites de la commercialisation

Ca fait un bout de temps que nous discutons des possibilités de commercialiser notre logiciel de manière “externalisée”, c’est à dire en le faisant vendre et intégrer par d’autres personnes, des commerciaux indépendants, des agences web… Mais un problème s’est rapidement posé : comment contrôler la diffusion, sachant que de toute manière le langage utilisé (PHP) fait que tout le code source est forcément diffusé avec l’appli.

L’autre limite est liée à la compréhension par le client final de la notion de “licence”; lorsqu’il va voir une agence web pour réaliser un site, il en attend une notion de service, et pas de produit. cette notion de produit est également difficile à percevoir car il n’ y a pas d’éléments “physiques” : pas de CD, pas d’emballage, pas de procédure d’installation.

Enfin, l’aspect communication et “buzz” n’était pas a sous évaluer : un produit vendu commercialement, même très performant et innovant, n’est pas facile à faire connaître lorsqu’on fait face a des concurrents

  • soit qui ne proposent “que” du service (sites sur mesures, etc…), ce que nous ne faisions pas
  • soit qui proposent un service clé en main (site hébergé et géré entièrement à distance), une sorte de mode “application ASP”, ce que nous ne faisions pas non plus
  • soit qui reposent sur un “produit”, certes, mais déjà en OpenSource, comme il en existe déjà

Bref, de quoi méditer… (à suivre)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *