Les nouveaux chiens de garde

Un documentaire à ne pas louper sur les rapports entre les politiques et les médias.

…les concepts dociles que rangent les caissiers soigneux de la pensée bourgeoise — Paul Nizan, « Les chiens de garde »

Je pensais avoir tout vu sur ce thème là : les docs de Pierre Carles, les débats nombreux et variés. Mais ce doc est vraiment incontournable : par un argumentaire ciselé, des exemples précis, et un rythme et une narration qui scotche à l’écran, c’est un vrai voyage au coeur de la connivence du pouvoir.

Intervention de Michel Naudy, journaliste récemment disparu :

C’est un peu comme si vous étiez issus d’une même famille, et que vous choisissiez votre carrière entre les voies politiques, économiques et journalistiques. Et toute la famille se réunit régulièrement pour discuter de son métier, échanger, s’entraider. Ces gens là sont du même milieu, partagent les mêmes cercles.

En parlant de cercle, un passage particulièrement éloquent du doc s’attarde sur « Le Siècle« , un des clubs les plus étendus de par ses personnalités : chaque mois se réunissent politiques, journalistes, consultants économiques, dans une société pas vraiment secrète mais tellement sujette à connivences… Et pour meilleur exemple que ce type d’organisation n’est pas « l’élite » telle qu’on se l’imagine, mais va bien plus loin : sa présidente est… Nicole Notat, dont la carrière s’est faite dans le milieu des syndicats, et pas de la « finance » telle qu’on pourrait se l’imaginer…

Les exemples sont nombreux, je vous invite à voir ce doc édifiant… On peut l’acheter en DVD ici.

PS : j’ai découvert l’existence de ce documentaire via un article dans Arrêt sur Images, relatant la « rivalité » entre ce site et Acrimed, la structure à l’origine du doc. De vieux conflits, même entre analystes des médias…

 

One Comment

  1. Répondre
    Varlin 30 décembre 2013

    Je ne sais pas si on peut vraiment parler de rivalité entre Acrimed et Arrêt sur images. S’ils font l’un et l’autre dans la critique des médias, leur positionnement n’est pas le même. Il y a d’un côté une association avec des militants, qui fait une critique assez radicale du fonctionnement des médias. Et pour qui la critique des médias est une question politique. Le film « Les Nouveaux chiens de garde » est en quelque sorte l’émanation de cette association (l’un des co-auteur est le président d’Acrimed). Et de l’autre côté il y a un site dont l’analyse des médias n’est qu’un aspect. On y pointe des dysfonctionnements dans les médias, on y cause parfois de déontologie. C’est un site plutôt bien fait, avec des intervenants de qualité (Judith Bernard, Sébastien Rochat, Anne-Sophie Jacques…), mais qui ne remet pas fondamentalement en cause l’ordre médiatique existant.
    Je ne saurais trop vous conseiller de regarder la vidéo de la rencontre entre Daniel Schnidermann, le fondateur d’Arrêt sur images, et Henri Maler, à l’origine d’Acrimed, dont il est l’un des principaux animateurs. Le premier a reçu le second lors d’une émission mémorable :
    http://www.acrimed.org/article3369.html

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *