Coef de correction

Un peu de politique, en cette saison de vote et de sondages…
Je me pose une question depuis que l’on est envahi par les sondages en cette période électorale : j’avais vu un documentaire sur les instituts de sondage, il y a quelques années, où un spécialiste expliquait que le vote Le Pen était, à l’époque, sujet à un « coefficient de correction ». En effet, l’expérience avait montré que les déclarations spontanées des sondés donnaient un score pour Jean-Marie Le Pen largement inférieur au score final dans les urnes. La raison en était toute simple : le vote Le Pen était un peu honteux, et beaucoup de gens n’osaient pas l’avouer au téléphone devant une interview de sondage, mais leur vote effectif était pourtant bien là.

Je ne me souviens plus du détail, mais dans ma mémoire ce coef était assez important. D’où la question qui me trotte en tête : qu’en est il de ce coefficient depuis que Le Pen s’appelle maintenant Marine ? Existe t’il toujours ? A t’il été revu ? On n’a pas encore vraiment de retour d’expérience sur un vote « Marine Le Pen » au niveau national. Intuitivement, le côté plus « politiquement correct » de la fille pourrait laisser penser que les gens ont désormais moins honte à annoncer un tel vote.

Du coup… Les sondages que nous avons en ce moment sont ils vraiment représentatifs ? Sous évaluent ils gravement le vote Le Pen ? Ou au contraire le surestiment ils ? Réponse dans quelques semaines…

One Comment

  1. Répondre

    […] Marine Le Pen : hors de question, bien entendu. Ma seule interrogation, c’est de savoir si les sondages savent pondérer à sa juste valeur sa candidature (j’en avais déjà parlé ici) […]

Répondre à Ga Bu Zo Meu » Blog Archive » Dilemme Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.