L’ambition

L’ambition peut bouffer une vie. Et si l’on ne prenait pas la bonne direction ?

Votre temps est limité, alors ne le perdez pas à vivre la vie de quelqu’un d’autre. Evitez d’être piégé par un dogme – c’est-à-dire vivre sur les résultats des pensées des autres. Ne laissez pas votre voix intérieure être noyée par le bruit des opinions des autres. Et plus important que tout, ayez le courage de suivre votre coeur et votre intuition. Eux savent déjà ce que vous voulez réellement devenir. Tout le reste est secondaire. – S. Jobs

On peut dire sans caricaturer que j’ai depuis toujours une idée assez haute de ce que je veux dans la vie. Déjà enfant, je m’imaginais « PDG », et j’ai toujours eu une (trop grande ?) confiance en moi et en mes capacités.

Capacités… ok… mais les ai-je mis au service des choses que je voulais ? J’avais effectivement une vraie passion pour mon activité professionnelle. Mais je suis conscient que ça a été au détriment de plein d’autres choses. Et au service de principes, de valeurs qui ne sont pas les miennes. J’adore la technicité de mon travail, mais si je suis parfaitement honnête avec moi-même, j’ai du mal à me reconnaitre sur tout l’aspect « business » qui est lié. Mon domaine professionnel étant profondément lié aux milieux d’argent, je me suis vite fait entrainer dans une voie qui ne m’a jamais aidé à dormir la nuit avec le sentiment d’un vrai accomplissement personnel.

Et surtout, au service de cette ambition, j’ai toujours été exigeant. Avec moi-même, avec les autres. A beaucoup juger, sur des critères que je pensais être les bons.

Mais il y a un truc, pourtant fondamental, que j’ai eu du mal à comprendre. Chacun a ses défauts, ses qualités. Mais où est la vraie sagesse dans la vie ? Se faire force de répondre à des critères que nous impose notre culture, notre société ? Ou tout simplement chercher à être soi même, en assumant pleinement sa personnalité, y compris ses défauts, ses points faibles ?

J’ai longtemps été dur avec des proches qui ne rentraient pas assez à mon goût dans la première catégorie. Alors que ces personnes, à être tout simplement eux-mêmes, quitte à ne pas avoir de plan de carrière ou d’ambition particulière autre que d’avoir une jolie vie à leur goût, étaient à 10 000kms plus prêt de la bonne façon de faire que moi, à m’obstiner à vouloir être quelqu’un d’autre, quelqu’un qui correspondrait plus à mes « idéaux », à l’image que je me faisais d’une vie accomplie.

De prendre quelques grosses baffes et leçons de vie fait du bien parfois, et je me sens humble vis à vis de ces personnes. Je regrette d’avoir été ainsi exigeant, incorrect, pénible, alors qu’au final, j’étais complètement à côté de la plaque. Je ne sais pas si je peux en faire moi-même mon propre mode de vie, mais j’ai désormais le plus grand respect pour ceux qui arrivent à tout simplement être eux-memes : j’ai compris à quel point leur démarche est précieuse, et qu’être soi-même est autrement plus honorable que de poursuivre une chimère.

Restons simples, ne compliquons pas les choses. Vous avez peur d’être tel que vous êtes – ce qui veut dire que vous n’avez pas confiance en vous. Voilà pourquoi vous vous efforcez d’être tel que la société, vos parents ou votre religion vous disent qu’il faudrait être.

Mais pourquoi avez-vous peur d’être ce que vous êtes ? Pourquoi ne pas partir de là, de ce que vous êtes, et non de ce que vous devriez être ? Si vous ne comprenez pas ce que vous êtes, cela n’a aucun sens d’essayer simplement de vous transformer en ce que vous croyez devoir être. Donc, laissez tomber tous les idéaux ! […]

Rendez-vous compte de ce que peut avoir d’insolite le fait d’avoir peur de ce que l’on est : car la beauté réside dans le fait d’être soi-même. Si vous voyez par exemple que vous êtes paresseux, que vous êtes stupide, et si vous comprenez la paresse, et savez faire face à la stupidité sans vouloir la changer en autre chose, vous découvrirez qu’il y a dans cet état une formidable délivrance, une grande beauté, une grande intelligence.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.