Ambition, suite

Je me suis rendu compte en relisant ma prose que je n’ai pas été d’une clarté limpide dans ce que je voulais dire. Et que l’auto-flagellation guettait, alors qu’au final ma vision des choses était plutôt positive…

Je disais donc dans un précédent article que l’ambition pouvait nous amener à des voies bien étrangères que celles pour lesquelles nous sommes vraiment fait.

Cependant, je crois profondément qu’on ne change pas les gens, et encore moins soi-même. On peut juste ouvrir les yeux sur ce qu’on est vraiment, ce qui est déjà énorme, et le cas échéant adapter sa vie et son comportement pour être plus en phase avec ce qu’on est, et pas continuer à poursuivre un idéal qui n’est qu’une comédie qu’on se joue et qu’on joue aux autres.

Je ne sais pas si je me suis planté de voie. Mon boulot a toujours pris une place importante dans ma vie, et j’adore ce que je fais. Me dire que je vais devenir quelqu’un d’autre serait une erreur.

Ce que je trouve vraiment primordial, et que j’essayais d’exprimer dans l’article, est plutôt de comprendre que se connaître soi est un bien précieux, bien plus que la réussite. Et qu’il est important de respecter ceux qui cherchent avant tout à être cohérent avec eux même, sans chercher à les juger sur leurs objectifs ou ambitions, avec leurs qualités et leurs défauts, car ils se forgent une vie au final bien plus épanouie que celui qui va chercher à courir un objectif comme un loup court après sa proie.

Et, bien sûr, il est également super important que ce respect et cette clairvoyance sur le profil de l’autre soit réciproque dans une relation… Je fais donc le voeu de mieux me connaître, et de mieux respecter le profil des autres. C’est déjà pas mal, non ? 🙂

(vous pouvez cliquer sur l’image si vous voulez avoir une fracture du tympan…)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *