Pescetarisme mon amour

Bon… Je ne vais pas faire de ce blog renaissant un blog pour végétarien, mais vu que c’est le genre de trucs qui m’occupe en ce moment… J’en parle !

Donc, ça fait maintenant 5 jours que je m’essaie à ce nouveau régime… Enfin que j’y reviens, puisque je m’étais tenu à un mode d’alimentation similaire pendant plusieurs mois il y a quelques temps.

Première leçon : se cadrer, se donner des règles, c’est quand même très bien pour moi pour ne pas rentrer dans le n’importe quoi. J’ai un peu tendance à aller dans l’excès systématique (j’aurais des origines russes que ça m’étonnerait pas…), et suivre une ligne de conduite me va pas mal.

Si je résume, je fais à la fois gaffe à ne plus manger de viande, et en même temps de repenser mon alimentation pour qu’elle soit plus équilibrée, avec moins de graisse. Dernier “détail”, et pas le moindre : je ne prend plus du tout d’alcool. Je redoute plus que tout les addictions en tout genre, et je commençais à me rendre compte que je prenais quelque chose d’alcoolisé chaque jour. Rarement beaucoup, mais de plus en plus souvent. Et ça…hum… Je me suis d’ailleurs rendu compte que les 2 premiers jours n’ont pas été si simples que ça, avec des maux de tête, envie de vomir.. C’est fort heureusement passé.

J’aurai tendance à dire que pour l’instant, ce n’est “que du bonheur” : je ne ressens pas de manque, de frustration, et surtout j’ai retrouvé une énergie et un dynamisme que j’avais clairement perdu depuis quelques temps (et accessoirement, j’ai perdu 3 kilos : yes ! plus que…euh, ça je le garde pour moi 😉 ).

Trouver de la nourriture n’est pas si compliqué que ça, même pour les repas du midi : il est facile dans un resto de trouver une salade composée avec uniquement des légumes ou avec un peu de poisson, ou un plat avec du poisson. J’ai également essayé les sandwich végétariens du Subway, et j’ai été très agréablement surpris : la qualité est plutôt bonne, la saveur est là, et le fait de choisir ce qu’on veut mettre dans son sandwich permet de s’adapter pile poil à ses envies.

Resto hier soir avec des amis chez un Italien que j’adore, le Un Assagio, à Clermont : je m’en suis tenu à ma règle “sans alcool pour le moment”, remplacé par un Perrier tranche, mais pour le reste, je me suis régalé d’un plat de pâtes fraiches avec une sauce très sympa aux cèpes frais qui avaient un goût extra, et je ne me suis pas privé de dessert. Zéro frustration !

Il faudra que je me programme une virée dans un resto indien, puisqu’ils ont pour la plupart des menus végétariens de très bonne qualité (j’en avais essayé ici, et j’avais adoré).

C’est je pense le principal “truc” pour bien vivre un tel virage alimentaire : écouter ses envies, et prendre un peu de temps pour les satisfaire. Faire à manger prend un peu plus de temps quand il faut découper les légumes, les accommoder, etc, mais cela permet aussi de “travailler” des matières premières de bonne qualité, et ça, ça change tout dans l’assiette !

A suivre… (mais je vais vous parler un peu d’autre chose par la suite !)

One Comment

  1. Répondre
    isa la sorciere 26 juillet 2011

    Pour ton nouveau régime alimentaire, tu devrais trouver plein de recettes alléchantes sur ce blog : http://www.cleacuisine.fr/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *