Comme des puceaux au bordel

Depuis que je donne des cours, c’est à dire maintenant depuis une dizaine d’années (ça passe vite !), je me suis auto-attribué une petite tradition, qui me vient en fait de Bruno Garcia, sans doute le prof qui a pu le plus me marquer, moi et la plupart des gens qui sont passés sous sa coupe, en fait 😉 : avec chacun de mes groupes, à un moment bien choisi, en général là où ils sont bien endormis, ou bien dissipés, je glisse discrètement une phrase clé…

Ca donne ceci…

« Bon, alors, blablabli (ton bien monotone), et on va utiliser une techno que vous ne connaissez pas. Toutefois (toujours ton très monotone), pour pas que vous vous sentiez comme des puceaux au bordel, on va blablabli »

Et là, normalement, tout étudiant normalement constitué ne peut qu’exploser de rire, ou alors c’est qu’il est sacrément coincé ou choquable facilement ! Et, ça ne loupe jamais, la majorité des étudiants ne réagissent absolument pas, même ceux qui semblent être attentifs, ce qui prouve bien, au cas où j’aurai le moindre doute, qu’ils n’écoutent en fait absolument rien de ce que je peux raconter ! Je suis sûr qu’il y en a même qui ont noté la phrase machinalement, comme ils le font en prenant des notes de ce que je peux raconer…

Pourquoi je vous parle de ça ce soir ? Simplement parce que je crois avoir battu mon record absolu cet après midi : devant un public d’une bonne soixantaine de personnes (certes, avec une partie d’étudiants étrangers), j’ai dû faire réagir au grand maximum…. 3 étudiants. Wouahouh ! Ca rend humble, une telle unanimité !

9 Comments

  1. Répondre
    Philou 25 janvier 2008

    C’est trop mignon comme histoire, dommage que je ne fasse pas parti des soixantes etudiants je suis sur que l’on rigolerai bien 😀
    Treve de plaisanteries, je tiens à dire que Monsieur JD vous etes un enseignant pas comme les autres dans le bon sens du terme.
    Continuez ainsi….

  2. Répondre
    Yoan 25 janvier 2008

    Excellent 🙂

  3. Répondre
    Sent'a Krogalf 25 janvier 2008

    Tiens, je me souviens pas avoir entendu ça pendant tes cours… 😉

  4. Répondre
    charlie 25 janvier 2008

    je fais pareil avec mes élèves (enfin, pas avec la même phrase). des fois, c’est à se demander ce qu’on fout là

  5. Répondre
    Caro 25 janvier 2008

    Moi j’en fais partie, des étudiants de cet aprem…
    J’ai pas entendu mais j’ai ri à la blague du monde des fourmis. Entre autres.

  6. Répondre
    guillaume 25 janvier 2008

    Excellent, je n’avais jamais pensé à faire ce genre de chose en classe. Il faudrait peut–être essayer de l’élargir parfois au monde professionnel…
    Dans le même jus, je t’invite à essayer le bingo des réunions (premier lien d’une recherche google).

  7. Répondre
    roub 25 janvier 2008

    salut,
    je me souviens pas avoir été choqué par les propos de Bruno. Pour moi, c’était son franc parlé naturel qu’il ne cachait pas tellement il était enthousiaste …

  8. Répondre
    isa la sorcière 26 janvier 2008

    Les ptites phrases de Bruno, pas de doutes, ça réveillait 😉
    Mais, c’est pas d’ma faute si je comprenais rien au c++, d’abord… En tout cas, c’est chouette que tu perpétues cette tradition !

  9. Répondre
    Eric 12 février 2008

    Peut-être qu’ils écoutent quand même, mais ils sont tellement coincés, tellement conventionnels qu’ils s’en voudraient de rire. Ils se disent: "C’est un prof qui est cool, tant mieux".

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.