Free contre free

Sacré personnage que ce Xavier Niel… J’avais commencé à entendre parler de ce personnage à l’époque où je m’impliquais dans le temps lointain du minitel, il était déjà très actif, surfant allégrement sur la vague du minitel rose qui était une source invraisemblable de revenus à l’époque (les tenanciers du Net d’aujourd’hui rêvent encore du modèle économique du Télétel avec ses connexions a plus d’1 franc la minute, dont les 2/3 reversés au site minitel…. 🙂 )

Bref, Free est aujourd’hui le grand fournisseur d’accès à Internet Français, du moins sans doute celui qui fait le plus parler de lui, par ses tarifs imbattables, par ses “coups” comme l’annonce de l’adoption de la fibre optique sans changement de tarif, mais aussi par ses scandales, les innombrables plaintes d’utilisateurs, et aussi les tracas juridiques de Niel, poursuivi par son passé dans les milieux XXX. Un des plus grands dirigeants français impliqué, et condamné, dans une sombre histoire de sex shops ? Y’a qu’en france qu’on voit ça !!

La polémique du jour concerne l’inclusion de code libre GPL dans les Freebox, largement diffusées en France.

Loïc Dachary, de la Free Software Foundation :

Les questions qui se posent à Free sont : pourquoi n’avez-vous pas informé vos deux millions d’usagers que la Freebox que vous leur avez mis à disposition contient du logiciel libre ? Pourquoi refusez-vous de faire ce geste simple et respectueux de la volonté des auteurs de logiciel libre et du droit d’auteur ?

Réponse de Xavier Niel, via le blog de Jeremie Berrebi :

Pour mémoire la Freebox est proposé (en prêt) aux abonnés depuis 4 ans (et non 2 ans), Free aide/héberge/finance un nombre incalculable de projets libres, il y a un nombre de geeks libriste au m2 dans les locaux de Free imbattable en France, quelqu’un croit-il vraiment que ces 10aines de personnes se permettraient de faire quelque chose de contraire à la GPL v2 alors qu’ils sont probablement les premiers contributeurs du libre en France ?

L’intervention de Niel est intéressante car à l’opposé de la langue de bois habituelle : ça saigne ! Il en profite pour égratigner au passage la GPL3, encore plus restrictive et sujette à pas mal de polémiques, et va même jusqu’à accuser l’APRIL de “rouler” pour Neuf Telecom, qui s’est récemment acheté une crédibilité auprès du monde du logiciel libre.

La suite…vraisemblablement devant les tribunaux ! la FSF a déjà réussi à faire retirer des routeurs DLink du marché, en sera t’il de même avec les Freebox ? Vu le nombre de Freebox diffusées en France, ça ferait très très mal !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *