Persepolis – suite… et hélas pas fin

Je dois donner l’impression d’être obsédé par cette histoire, mais cela m’a beaucoup marqué. De la part d’un pays censé représenter “la révolution arabe”, et tout l’espoir levé au printemps dernier, c’est vraiment triste, l’impression que l’histoire ne fait que se répéter..

Le domicile du PDG de la chaîne privée tunisienne Nessma, dont des salafistes ont réclamé la fermeture, a été attaqué vendredi 14 octobre au soir par “un groupe d’une centaine d’hommes”, a déclaré la présentatrice, au cours du journal du soir, précisant que la famille avait pu être sauvée “in extremis”. La chaîne Nessma a directement mis en cause les islamistes.

Lire l’article sur le Monde

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *