La démocratie…si je veux

Je suis tombé récemment sur cet article d’Anthere, concernant l’acceptation, enfin plutôt la non-acceptation, du concept de Wiki dans des structures institutionnelles.

Elle raconte qu’après une présentation de Wikipedia qu’elle avait animée à Toulouse, elle avait effrayé un des décideurs de la CCI de Clermont-Fd à un tel point que la réaction a été immédiatement d’annuler l’intervention qu’elle devait faire à Clermont quelques semaines plus tard. Je ne pense pas qu’on puisse mettre la qualité ou l’intérêt de la présentation d’Anthere en cause, vu qu’elle sait à peu près de quoi elle parle : elle dirige la Wikimedia Foundation, l’association autour de Wikipedia et de ses diverses branches.

Ca n’est hélas pas très étonnant, mais les institutionnels français sont on ne peut plus frileux par rapport à ces outils très “collaboratifs” de gestion de contenu… Ou, plutôt : les bonnes intentions sont là dès qu’il s’agit de faire de jolis discours sur l’utilisations d’outils modernes, d’ouverture, etc…, mais la réalité amène à une dure chute, surtout dans ce cas précis où le dirigeant évoqué ne semblait apparemment rien savoir du réel mode de fonctionnement d’un Wiki jusqu’à la conférence d’Anthere.

Tout est il perdu ? Peut être pas complétement, car certaines municipalités, comme ce Wiki de la ville de Brest, s’ouvre à une vraie démarche communautaire. A quand la même chose pour la ville de Clermont ? Est-ce possible ? Chiche !

One Comment

  1. Répondre
    Bertrand 17 septembre 2007

    Cela t’étonnera-t-il si je te dis qu’il y a eu un début de ça sur cyberbougnat ? http://www.cyberbougnat.net/ency...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *