40 !

Bon, ça y est, je change de dizaine… Tout un symbole !

Lorsque j’ai ouvert ce blog en 2004, j’avais 31 ans. Il s’est passé un paquet de choses depuis !

J’ai toujours eu l’impression, même si c’est un peu caricatural, que la vie se déroulait par « séquences ».

Pour moi, la première vingtaine, ça a été celle de l’apprentissage, de l’expectative de ce que cela allait être. Des leçons, parfois sacrément amères. La période où l’on grandit (ok, pas trop pour moi 😉 ), où l’on nous fournit les bases, les fondamentaux de ce que sera notre vie plus tard.

La deuxième a été celle des essais, des expérimentations, des tâtonnements. Quelques belles choses, mes enfants en tête, quelques beaux ramassages dans le mur, souvent à cause de mes propres erreurs. Autant l’enfance et l’adolescence est quelque part dans la « théorie », autant entre 20 et 40 j’ai été dans la pratique, avec tout ce que ça peut avoir de violent, que ça soit à titre perso ou professionnels. J’ai toujours été rempli de curiosité, d’envies de découvertes, et je me suis efforcé d’appliquer ça au mieux

L’avantage de toutes ces expérimentations, c’est que je ne suis pas du tout dans le cliché de la déprime du quarantenaire à force de trop de stagnations !

J’ai au contraire une vision plutôt positive de la page qui vient d’apparaître devant moi. Pas forcément celle de la maturité (se souvenir de Desproges : « L’âge de la maturité, c’est l’âge qui précède l’âge pourri »). Plutôt celle de la construction, avec une idée plus précise de ce que je suis, ce que je veux, ce que je vaux.

Et puis, plein d’éléments me montrent que la vie peut réserver parfois de très très belles choses…

Les années précédentes furent riches, denses, chaotiques. J’ai énormément appris au contact des autres, et je me suis promis de tout retenir. Ca a souvent été un apprentissage par l’erreur. Ca a souvent impliqué de la casse, de la douleur. J’ai l’impression d’avoir été un élève laborieux, à prendre beaucoup de temps à apprendre certaines leçons. Mais ça a été une période incroyablement enrichissante, qui, au delà de ce qui a fait ce que je suis pendant mes premières années, m’ont donné des pistes d’ouvertures, d’horizon sans cesse plus large. Et les bonnes valeurs et énergies pour les explorer, plus sereinement.

Une période de construction donc. Bon, je ne change pas certaines habitudes, et les cogitations, remises en question, etc… font bien sûr partie du lot. Mais avec plein de signaux positifs, plein de belles pistes, et des envies et de l’énergie pour les réaliser. J’ai hâte de découvrir ce que me réserve cette quarantaine, et surtout de l’inventer au quotidien !

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *