L’auvergne "humiliée" par Twitter

« L’affaire » remonte à une dizaine de jours. Un informaticien parisien, envoyé en mission pour la journée, probablement chez Michelin, fait passer le temps en prenant quelques photos de son petit séjour Clermontois avec quelques commentaires acerbes : « Partant pour une séance de tourisme a Clermont ferrand? Attention, ça va pas être sexy ! ». Et effectivement, les photos qu’il montre sont bien glauques :

Clermont : wouah on TwitpicClermont: quand on sort de la gare, ça pue aussi on TwitpicClermont : la gare qui pue ! on Twitpic

L’affaire en serait restée probablement là si un journaliste du quotidien local, La Montagne, n’avait décidé d’en faire un petit article sur le site web du journal. Pire (ou mieux ?), l’article a quelques jours plus tard fait carrément la une du journal papier ! Les auvergnats outrés par le parigot ? En tout cas, il existe même maintenant un groupe Facebook contre les écrits de ce mec.

Je ne vais pas la jouer pro ou anti-chauvinisme, je voulais juste revenir sur l’image que se font les journalistes de Twitter. D’après le journal : « Marc H. Lui, a pourtant fait partager ce matin aux 127.400 Français hyper-connectés de Twitter, sa « vision de Parisien à Clermont-Ferrand »… ».

La phrase serait exacte, elle devrait déjà faire relativiser : 127 000 utilisateurs, face à des millions d’internautes, c’est déjà très peu. Mais en plus, c’est faux ! Le mec en question n’a même pas une centaine de followers ! 127 000, c’est le nombre total de français utilisateurs de Twitter. Faire ce raisonnement, c’est la même chose que dire que la Montagne a plus de 30 millions de lecteurs, puisqu’il s’agit du nombre de français disposant d’un accès au web !

Qu’est ce que je retiens de cette histoire ?

  • Une méconnaissance du Web assez attristante
  • Une hypermédiatisation de Twitter, pour un média qui reste très confidentiel, même si je l’apprécie beaucoup à titre personnel
  • Une mauvaise foi du mec en question, qui a bien entendu choisi les angles les plus sordides pour prendre ses photos
  • Mais quand même, un Clermont qui mériterait un meilleur traitement. Sa gare est effectivement assez glauque (l’adresse, « Bd de l’Union Soviétique », lui convient bien !), et certaines rues ne sont vraiment pas très propres.

    J’aime ma région, mais plutôt que de s’outrer et de s’arcbouter sur sa fierté régionale, je préférerai, surtout en ces périodes d’élection, me poser quelques bonnes questions sur le devenir de ma ville !

  • 3 Comments

    1. Répondre
      Chat de gouttière 21 février 2010

      Mwé, en même temps on est pas prêt de la voir rénovée la gare. Je trouve ça pas énorme 127000 français seulement sur Twitter, j’aurais crû plus.

    2. Répondre
      ponchy 21 février 2010

      Le quartier de la gare sera rénové d’ici 2013.

      Rien à redire sur cet article, je suis plutôt d’accord avec toi JDO. Pour aller plus loin, nos élus font soit disant des efforts pour l’image de la ville, pour casser le "Clermont-Ferrand ville noir" ou encore "trou du cul de la France", pour ça il me parait primordial que les portes de la ville (gare, aéroports, autoroutes) en jètent visuellement (sans aller jusqu’à faire de l’art, mais que ça ne fasse pas vieillot), et qu’ils soient bien desservis par les transports en commun… En lisant cette dernière phrase, on voit bien que la gare a déjà 2 gros problèmes. Elle est moche, et non desservies par le tram. Quand on aura réglé ça, les gens rentreront chez eux avec une image différente, parce qu’en plus pour ceux qui prennent le train, la dernière image qu’ils ont de la ville, c’est la gare…

    3. Répondre
      nesk 23 octobre 2010

      Il devrait y avoir des panneaux dans les rues moches de chaque ville : "interdiction de publier les photos de cette rue". C’est du délire d’en faire un scandale !

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *