Brad Pitt is dead

La nouvelle tombait à 13h : Brad Pitt aurait disparu au large de St Tropez, son yacht ayant fait naufrage. La nouvelle se propage vitesse grand V par Twitter, et je la retrouve de mon côté sur un statut Facebook d’un de mes contacts. Coup d’adrénaline quand même, l’info va faire le tour du monde et je suis un des premiers a être au courant ! Minute de glorification du pouvoir d’Internet face aux médias, je réfléchis déjà à qui je vais forwarder la nouvelle…qui est vraiment officielle de chez officielle, le lien Twitter renvoie vers un article d’une agence de presse Américaine, qui tient elle même ses informations des autorités locales (la gendarmerie de St Tropez, bon j’aurai déjà dû commencer à me méfier 😀 ).

Voir l’article de presse en cliquant ici

J’étais sur le point de copier/coller l’adresse à mes amis pour moi aussi faire le scoop, quand une mention attira mon attention en bas de page :

this story was dynamically generated using a generic ‘template’ and is not factual

Un fake !!! Et effectivement, il s’agit d’un site qui permet tout simplement de générer de faux articles de presse. Par exemple.

A qui profite le crime ? Certainement à ce site, qui profite de l’affichage de ce faux article pour bombarder l’utilisateur de pubs en tout genre. Viralité garantie ! C’est très malin, tout en étant sacrément bordeline…

Mais surtout… Cette petite histoire est symptomatique de l’idée couramment répandue de nos jours : le Web, Twitter and co, est plus efficace que les médias traditionnels pour diffuser de l’information rapidement et efficacement. Mais, comme la grenouille qui voulait devenir plus grosse que le boeuf, attention à ne pas éclater…

One Comment

  1. Répondre
    Cécile 3 juillet 2009

    ouf! on a frolé la fin du monde! 😀

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *